La voix de la beauté sublimée - Interview avec Marie Drucker

Mis à jour : juin 19


© Photo : François Darmigny


Depuis la nuit des temps, la beauté éternelle intrigue, interroge, inquiète, inspire et nourrit tous les espoirs que nous serons la génération qui en détiendra les secrets. Par beauté entendez son sens noble : le bien-être avec soi ou plus simple encore : être en forme. Il se trouve que notre belle invitée du jour Marie DRUCKER, que nous avions eu la joie de recevoir il y a quelques lunes sur le podcast « Quelque chose de vous… » semble avoir percé quelques mystères. Son livre “En Forme” est un bien joli cadeau qui, concilie, décomplexe, élève, aligne joyeusement toutes les femmes que nous sommes et nous permet d’expérimenter par moult petites astuces le chemin merveilleux d’être « en forme » et irrésistible !


Virginie Servaes : Chère Marie DRUCKER, quel plaisir de vous retrouver et de partager avec vous ce petit temps d'entracte. Avant de plonger dans votre riche actualité, il est quelques questions incontournables pour tous les invités du Blog, la toute première :

En ce joli mois de Juin, phase ultime de la sortie en douceur du 3ème confinement, que nous dit votre voix de vous ?


Marie DRUCKER: Elle est confiante et douce. La ville retrouve son rythme un peu plus habituel et je ne me souvenais pas qu’elle était si bruyante ! Alors j’ai besoin de calme et de douceur cela passe aussi par la voix et la façon de s’exprimer.


V : Merci Marie. Alors parlons de votre livre « En Forme », quelle joie de le lire ! Il se passe un truc, dés qu’on l’a dans les mains … je trouve qu’il est une véritable bouffée d’air pour nous les quadra/quinqua/ et plus … On peut y croire 😊

Quel est sa genèse ? Qu’est-ce qui a déclenché l’idée de nous transmettre votre méthode?


M : Tout simplement cette prise de conscience, tout à fait sincère, que la quarantaine est, peut devenir, une merveilleuse période pour les femmes. C’est un moment charnière aussi, où l’on se pose beaucoup de questions (notamment comment rester en forme!). Je me suis dit que si je me les posais d’autres femmes se les posaient et j’ai eu envie de « nous » apporter des réponses.


V : Cet ouvrage, en plus d’être complet est pétillant, drôle, riche de mille et une astuces. Cela a dû vous prendre un temps fou de récolter toutes les « bonnes informations » et conseils, auprès de vos « experts » ?


M : Pas tant que ça. Je l’avais en tête et prenais des notes depuis un moment. J’ai contacté Michel Lafon en avril 2020. J’ai commencé en septembre dernier. Mais je savais où je voulais aller!


© Photo : François Darmigny


V : Vous nous dites qu’à partir de 40 ans, notre privilège est de nous connaître mieux !

Serait-ce alors, une histoire de « prisme élargi », que nous portons sur nous-même, incluant tous les champs, du concept holistique, auquel vous êtes attachée, au temporel, qui ouvre la voie de la liberté?


M : Théoriquement - mais, bien entendu cela dépend de nombreux facteurs - c’est un âge où nous savons un peu mieux ce que nous voulons et ne voulons plus, où nous sommes plus installées « dans la vie » et ce, que l’on travaille ou pas. On peut s’être débarrassées du regard des autres et s’être libérées des diktats en tous genres. Enfin, si l’on a eu l’envie et la possibilité d’être mère c’est fait et l’on entre dans une nouvelle partie de notre vie. Mais ! Car il y a un mais, sinon ce serait trop simple, il faut aussi bien savoir ce qui se passe physiologiquement et biologiquement à partir de quarante ans en particulier pour nous, les femmes, pour pouvoir nous aider nous-mêmes à rester… « En forme ! ».


V : Ce qui est « chouette » c’est que vous osez aborder, tous les sujets, sans tabous ! Que cela nous plaise ou non … Et je ne parle pas que du chapitre sexualité ! Cela a-t-il été simple ?


M : Oui parce que c’était évident. Je n’ai rien inventé : Hippocrate considéré comme le père de la médecine disait déjà 400 ans av. J.-C. qu’une bonne santé était l’équilibre entre l’alimentation, le sommeil et l’activité physique !


V : Ce qui est très appréciable, c’est que pour une fois, nous nous éloignons des « y a qu’à, faut qu’on … », des gourous, des pros du marketing qui créent du bien-être à volonté sans l’expérimenter... Vous, c’est toujours une proposition que vous nous faites sur chaque sujet, de suivre ou pas, d’essayer ou pas, c’est bien cela ?


M : Justement parce que je ne suis pas un « gourou » du bien-être ! Telle une bonne amie (certes accompagnée des meilleurs spécialistes dans chaque domaine) j’ai voulu partager mes convictions et mes conseils.


V : Vous nous délivrez une véritable invitation à nous écouter et à prendre soin de nous. Et si l’histoire de notre vie fait que, nous commençons à nous occuper de nous tardivement, est-ce que l’on s’en sort quand même ? Est-ce que c’est rattrapable ? 😊


M : Tout est rattrapable c’est la bonne nouvelle ! On peut changer ses habitudes alimentaires en quelques semaines par exemple. Le tout est de ne jamais s’imposer quoi que ce soit qui soit trop lourd à porter, de se débarrasser de la culpabilité et de ne pas se comparer à la voisine…


V : Votre livre est une mine d’or où l’on trouve tous vos p’tits trucs, qui marchent !

Je vais vous faire un aveu Marie, j’appelle votre livre « ma trousse de secours » et je pioche dedans à volonté ! Un petit mot sur les personnes qui vous ont accompagné dans l’aventure ?


M : Vous ne pouvez pas me faire plus plaisir ! C’est effectivement un travail d’équipe ! Alors je me fais une joie de vous la présenter : Charlotte LELOUP qui est reporter à Paris Match, réalisatrice et auteur, elle aussi m’a aidée pour l’enquête notamment les interviews avec les spécialistes. Amélie FONLUPT est une jeune illustratrice qui porte un regard extrêmement fin et drôle sur ce que nous sommes. Elle a bien voulu apporter son talent à ce livre. Enfin, j’ai beaucoup de chance d’avoir été photographiée par François DARMIGNY.


V : Vous qui êtes utilisatrice de votre voix, un peu plus que la moyenne, elle vous est essentielle au quotidien. Comment l’entretenez-vous ? Avez-vous quelques secrets, Tips à nous glisser ?


M : Pendant longtemps j’avais la gorge et la voix fragile d’autant que je suis assez allergique au printemps. Mais, avec le temps, tout ça s’est estompé ! Par ailleurs, j'ai la chance que la cigarette, l’alcool et le manque de sommeil sont des pratiques que je ne connais pas.…Car comme nous le savons, tout cela fragilise la voix autant que le reste !


" Au bout de l'enquête, la fin du crime parfait " Magazine France 2 - 2021

© Photo : Delphine Ghosarossian


V : Alors une autre nouveauté en 2021, précisément, depuis le 13 février, vous présentez avec brio et en collaboration avec le professeur de criminologie Alain Bauer, l’émission « Au bout de l'enquête, la fin du crime parfait » diffusée sur France2. Pouvez-vous nous en dire quelques mots ?


M : C’est un magazine documentaire assez ambitieux qui retrace des « cold case » plus ou moins « connus » du grand public. La façon dont les films sont réalisés, les histoires racontées sans commentaire m’a vraiment donné envie de présenter cette émission. Et je ne le regrette pas : l’audience grimpe chaque samedi !


V : Et j’en fais partie ! Vous avez plusieurs cordes à votre arc, productrice, présentatrice, réalisatrice. Comment jonglez-vous entre tous vos rôles, professionnels et aussi personnels : la compagne, la maman, l’amie, vos moments à vous … ?


M : Si j’ai changé de vie professionnelle il y a cinq ans c’est d’abord parce que je ne voulais plus être journaliste. Je voulais me tourner davantage vers la création, la fabrication, apprendre des choses nouvelles auprès de gens différents. Cela s’est aussi accompagné d’un rythme plus libre et moins contraint qui me permet de m’organiser comme je veux et avoir beaucoup de temps pour mon fils…Et pour moi!

V : Que dites-vous aujourd’hui à la petite fille / à la petite Marie que vous étiez ?


M : Tu as bien bossé !


V : Encore une petite chose Marie, en trois mots quel est le secret de jouvence que vous accepteriez de partager avec nos lecteurs ?

M : ÊTRE SOI SURTOUT!


V.: Au revoir Marie, merci infiniment de votre temps précieux et à dans quelques mois pour de nouvelles surprises…


M : Comptez sur moi ! Merci Virginie.


Chers amis lecteurs, quelques recommandations avant de clore :

Je vous invite à retrouver Marie DRUCKER tous les samedis et/ou en replay sur France 2, pour le magazine « Au bout de l’enquête, la fin du crime parfait » et chaque jeudi soir dans le cadre des émissions d’Infrarouge. Marie est aussi la productrice et réalisatrice d’excellents documentaires estampillés « No School Productions». Bien sûr, vous courrez achetez son livre « En Forme », qui bien au-delà de l’été sera votre compagnon de route tous les jours. Saupoudrez le de votre joie de vivre l’alchimie sera parfaite.

Vous remercier de soutenir l’association de cœur dont elle est la Marraine

aux cotés d’Antoine GRIEZMANN et Vincent LINDON :

« Un Rien C'est Tout » fondée par Cécile DUFFAU .



Prenez soin de vous !


© Photo : Julie Reggiani



Mise en page : Sébastien Lapray